Agriculture

Partager
Partager

Le butane et le propane offrent une solution innovante et performante, adaptée aux besoins d’une agriculture durable. Contrairement à d’autres énergies, leur combustion est propre et leur utilisation ne génère aucun déchet ni particule dans l’air, sur le sol ou sur les végétaux.

Facilement transportables et souples d’utilisation, ils peuvent être utilisés sur tout le territoire. C’est une solution efficace pour répondre aux besoins énergétiques des professionnels agricoles en zones rurales, montagnardes et insulaires. Leurs usages sont nombreux : chauffage des serres et bâtiments d’élevage, séchage de céréales et de fruits, désherbage ou encore désinfection des sols.

0
particule
100%
disponible
sur tout le territoire

Atouts

Atouts

Disponibilité

Atouts

Précision des températures

Atouts

Qualité de la production

Atouts

Respect de l’environnement

 

Disponibles sur 100% du territoire, le butane et le propane offrent les atouts d’une solution gaz souple et autonome aux exploitants souvent éloignés des réseaux de gaz naturel.

Ils permettent de réguler de manière précise les températures et de maintenir une chaleur homogène de qualité tout au long de l’année.

Sur le plan environnemental, leur combustion ne produit pratiquement que du CO2 et de la vapeur d’eau. Elle ne produit pratiquement pas d’oxydes d’azote, de particules, de suie ni de fumées grasses. Les solutions butane et propane permettent ainsi de réduire les émissions de CO2 et de polluants comparés à d’autres énergies comme le fioul, et de préserver la qualité de la production comme de l’environnement agricoles.

Usages

Le chauffage des locaux

Le chauffage des serres ou lieux d’élevage est un enjeu majeur pour garantir des conditions optimales d’activité et de rendement, sans nuire à l’environnement.
Grâce à un réglage précis de la flamme, le propane permet aux exploitants de piloter avec finesse la température de leurs locaux.

Le chauffage des locaux

Serres

Le propane fournit une chaleur optimale à la croissance des végétaux. Le chauffage s’effectue au niveau des cultures via la circulation d’eau chaude ou des générateurs indépendants placés au niveau du sol, en hauteur ou sous tablettes. Il permet également de prévenir les risques de gel des plantations lors des périodes les plus froides de l’année.

 

Élevage

Le chauffage des lieux d’élevage s’effectue généralement via des radiants ou des aérothermes fonctionnant au gaz.  Pour accompagner les professionnels, le CFBP a développé en collaboration avec Groupama et l’Association Française du Gaz un « Guide des règles d’installation et d’utilisation du chauffage au gaz dans les élevages ». Ce guide a pour objectif de promouvoir la conception et la réalisation d’installations de gaz sécurisées dans un environnement où les contraintes physiques et techniques sont fortes.

Le guide Groupama-AFG-CFBP

Ce document recense :

  • Les consignes générales à suivre
  • La réglementation spécifique aux installations de gaz dans les élevages
  • Cinq fiches techniques relatives aux bâtiments d’élevage avicole, porcin et déplaçable, (qui précisent les dispositions applicables à la ligne gaz et aux appareils d’utilisation)
  • Deux fiches complémentaires consacrées aux procédures de réception, de mise en service, de surveillance et d’entretien des installations :
    – Procès-verbal d’épreuve et descriptif de l’installation GPL
    – Procès-verbal de réception des travauxLe respect des règles de conception et de réalisation définies par ce Guide est attesté par un agrément délivré par Groupama aux entreprises qui s’engagent à respecter la « Charte Qualité Gaz en Élevage ».

Le séchage

 

Le séchage ou la déshydratation de céréales et de fruits appellent un besoin en énergie important sur de très courtes périodes, liées aux saisons.

Le stockage des grains en silos nécessite de contrôler et de réguler le taux d’humidité pour éviter les risques d’échauffement et de fermentation des céréales.

Le butane et le propane sont une énergie efficace pour maintenir des conditions optimales de séchage.

La propreté de combustion permet de préserver la qualité des produits.

 

Le désherbage

 

Le propane est une alternative aux pesticides et aux produits chimiques plus respectueuse de l’environnement. Son usage permet de limiter l’évaporation contenue dans le sol tout en conservant les bactéries nécessaires au bon développement des plantes.

Le désherbage thermique consiste à provoquer un choc thermique chez les végétaux ciblés, sans les brûler. Sous l’effet de la très forte chaleur, les végétaux ciblés se dessécheront en quelques jours, jusqu’à la racine.  Contrairement aux produits chimiques, le désherbage thermique au gaz ne pollue pas les sols et ne provoque pas d’effets nocifs sur la santé et l’environnement. C’est une méthode adaptée pour les activités agricoles telles que le maraîchage, l’horticulture, la viticulture ou l’arboriculture qui permet de préserver la qualité de la production, sans effet néfaste sur l’environnement.

La désinfection des sols

 

Le propane peut aussi être utilisé pour la désinfection des sols, par l’intermédiaire de rampes thermiques.

Il intervient jusqu’à 10 cm de profondeur dans le cas de sols en terre et permet d’éviter l’usage de produits chimiques.

Irrigation & Alimentation
des équipements agricoles  

Le moteur GPL portatif est une solution pratique et économique pour alimenter les pompes d’irrigation.

 

Ces moteurs peuvent également être utilisés pour alimenter des générateurs électriques, des moulins, des broyeurs ou différents types d’équipement industriel.

 

 

 

 

Irrigation & Alimentation
des équipements agricoles
 

Réglementation

Il n’existe pas de règles spécifiques à ces applications.

Les textes qui s’appliquent sont ceux relatifs aux conditions d’installations des réservoirs de stockage de propane.

Celles-ci sont définies dans l’arrêté du 23 août 2005 ou l’arrêté du 30 juillet 1979 en fonction des capacités de gaz stockées.

 

Par ailleurs, dans le cadre de l’application du décret n°99-1046 du 13 décembre 1999 relatif aux équipements sous pression, un essai de résistance à la pression doit être réalisé.

Un procès-verbal d’épreuve à compléter par l’installateur / fabricant doit être remis au client.

Réglementation