« Le GPL et le BioGPL, l’autre gaz pour un transport fluvial plus vert »

Partager

Source : npi-magazine.com

 

Dans son article du 11 juin 2019, le magazine « NPI Magazine » (Navigation, Ports & Intermodalités) relate son entretien avec Joël Pedessac, Directeur général du Comité Français du Butane et du Propane (CFBP), à propos de atouts du GPL et du BioGPL pour les bateaux fluviaux dans le contexte de la transition énergétique. Extrait.

 

« « Dans une phase de transition, le GPL, peut constituer une alternative intéressante pour les bateaux fluviaux et une solution d’avenir avec le BioGPL. […] D’un point de vue environnemental, le GPL présente des atouts mais aussi sur les plans économique et technologique », explique Joël Pedessac.

 

[…]

 

L’intérêt du GPL par rapport à d’autres carburants fossiles comme l’essence ou le diesel est d’émettre très peu de polluants atmosphériques (NOx, SOx…) et de permettre une diminution de 15 à 20 % des émissions de CO2, et jusqu’à -80 % lorsque le GPL est d’origine renouvelable. Il peut répondre ainsi aux exigences réglementaires qui concernent les moteurs des bateaux fluviaux depuis le 1er janvier 2019 (EMNR). Le GPL présente aussi un avantage pour maintenir la qualité de l’eau, ce qui peut être positif non seulement pour les voies navigables mais aussi pour les lacs où se déroulent des activités touristiques. »

 

[…]

 

→  Envie d’en savoir davantage ? Consultez l’article de NPI Magazine !

 

Journaliste : C. Martin