Atouts du GPL

Le GPL carburant est un mélange de butane et de propane. La composition de ce mélange est régie par la norme européenne EN-589 qui spécifie notamment un indice d'octane (MON) minimal de 89 supérieur à celui de l'essence (85 ou 88).

En 2015, 260 000 automobilistes roulent au GPL en France. C'est l'énergie alternative la plus utilisée.

Soutenu par l'Europe et la France en raison de ses caractéristiques respectueuses de l'environnement et de la santé, le GPL fait partie des carburants destinés à prendre une part de plus en plus importante dans le parc automobile. Il est reconnu comme l'une des meilleures alternatives aujourd'hui possible pour limiter les phénomènes de pollution dans les villes.

Le GPL, premier parc à énergie alternative


Nombre de véhicules GPL

260 000
en France


7,5 millions
en Europe


25 millions
dans le Monde


GPL : une solution économique à l’achat

1- Le prix d'achat d'un véhicule GPL est comparable à celui d'un véhicule essence, et moins élevé que celui d'un véhicule diesel.


2- Le certificat d'immatriculation
(ex carte grise) est gratuit, ou à moitié prix, dans de nombreuses régions.

Voir tous les tarifs des cartes grises


3- Bonus écologique

Destiné à favoriser l'acquisition de véhicules peu polluants, un bonus écologique est accordé lors de l'achat ou de la location longue durée (2 ans et plus) de véhicules propres émettant peu de CO2. Le bonus est réservé aux véhicules électriques ou hybrides (hors diesel) émettant moins de 110g de CO2/km. Les véhicules hybrides électriques/GPL peuvent être éligibles à ce bonus.

Taux d'émission de CO2
(en grammes par km)

Montant du bonus au 4 janvier 2016
0 à 20 g
6 300 €
(dans la limite de 27% du coût d'acquisition)
21 à 60 g
1000 €
61 à 110 g
750 €

Pour en savoir plus sur les conditions d'obtention


Parallèlement, un malus s'applique aux véhicules émettant plus de 130g de CO2/km et s'applique en fonction du taux d'émission de CO2 . Les véhicules GPL émettant jusqu'à 20% de moins de CO2 qu'une motorisation essence équivalente, choisir le GPL c'est également s'affranchir ou réduire son malus en fonction du modèle choisi.


4- Prime à la conversion

De plus, une prime à la conversion est accordée en complément du bonus écologique si l'acquisition ou la location du véhicule faiblement émetteur de CO2 s'accompagne de la mise en destruction d'un véhicule diesel immatriculé avant le 1er janvier 2006.

Le montant de cette prime est de :
  • 2500 € pour l'acquisition d'un véhicule émettant entre 21 et 60 grammes de CO₂/km
  • 1000 € pour l'acquisition d'un véhicule émettant entre 60 et 110 grammes de CO₂/km

Par ailleurs, une prime est également prévue :
  • 500 € pour le remplacement d'un diesel ancien par un véhicule répondant à la norme Euro 5
  • 1000 euros pour le remplacement d'un diesel ancien par un véhicule répondant à la norme Euro 6



GPL : une solution économique à l’usage

1- Le prix du carburant

  • Les pouvoirs publics européens et français, reconnaissant les qualités environnementales du GPL, accordent un certain nombre d'avantages fiscaux, notamment une taxation réduite (TICPE) qui permet d'afficher les prix au litre les moins chers du marché.







Source : www.developpement-durable.gouv.fr



  • Rouler au GPL permet de réaliser 25 % d'économie par rapport à un budget essence.

Exemple de coût du carburant pour un kilométrage annuel de 10 000 km :


version essence (SP 95)
version GPL
Coût annuel de carburant
924 euros
pour un véhicule consommant 6 l/100 km et sur une moyenne du prix au litre de 1,54 euros
660 euros
pour un véhicule consommant 7,5 l/100 km et sur une moyenne du prix au litre de 0,88 euros
Source : ADEME

2- Des tarifs préférentiels pour le stationnement

  • Les voitures GPL bénéficient dans de nombreuses villes et parkings publics de tarifs réduits ou de durée de stationnement gratuit en raison de leurs atouts environnementaux.
  • Certaines villes ont notamment adopté le "disque vert" qui offre aux conducteurs de véhicules à énergie alternative, dont le GPL, 1 h 30 de stationnement gratuit.
  • Si vous êtes propriétaire d'un véhicule GPL, renseignez-vous auprès de votre mairie pour obtenir votre disque vert.


(Carte mise à jour le 25 juillet 2016)




© Club des Voitures écologiques

En savoir plus sur le disque vert

Contacter le club des Voitures écologiques

3-
Pour les professionnels :


Les professionnels utilisant du GPL bénéficient des avantages suivants :
  • Récupération de la TVA : pour les véhicules utilitaires et les véhicules particuliers fonctionnant au GPL, la TVA sur le carburant GPL est récupérable dans sa totalité par l'entreprise.
  • Pour les véhicules de démonstration : les concessionnaires et les agents de marques de véhicules ne peuvent pas bénéficier du bonus écologique concernant les voitures particulières neuves qu'ils affectent à la démonstration. Toutefois, ces véhicules sont réputés neufs si leur cession ou leur location intervient dans un délai de 12 mois à compter du jour de leur 1ère immatriculation.

GPL : une solution plus respectueuse de l’environnement


  • La combustion du GPL ne produit pas de particules et limite significativement les émissions de NOx, tous deux responsables de maladies respiratoires.
  • Elle produit en moyenne 15 % de CO2 de moins que le même moteur fonctionnant à l'essence. Le CO2 est un des gaz responsables de l'effet de serre.
  • L'arrivée en 2016 de bioGPL permettra d'améliorer ces atouts environnementaux.


Cette voiture avec une consommation de : rejettera, pour 10 000 km parcourus :
6 litres aux 100 km en essence
1 500 kg de CO2
5 litres aux 100 km en gazole 1 350 kg de CO2
7,5 litres aux 100 km en GPL 1 200 kg de CO2
Source : ADEME - Consommations de carburant et émissions de CO2 - Edition 2014

Quelles émissions en conditions réelles de circulation ?

Rouler au GPL permet de moins polluer :

La société V-MOTECH a réalisé des tests d'émissions de gaz et de particules en conditions réelles de circulation selon le cycle RDE (Real Driving Emissions - "émissions en conditions de circulation réelles") sur 2 véhicules GPL.



Objectif :

Alors que ces véhicules ont été homologués selon le cycle européen normalisé NEDC contesté aujourd'hui, les véhicules GPL ont été évalués en mode GPL puis essence selon la future norme RDE applicable en 2017.

Les véhicules évalués sont :
  • une Fiat 500L GPL (Euro 6)
  • une Alfa Romeo Mito (Euro 5) de seconde monte, c'est-à-dire un véhicule essence équipé après achat d'un système GPL.

Résultats :

  • Sur l'ensemble des roulages réalisés, les résultats démontrent que les émissions de gaz et particules d'un véhicule GPL sont toujours très inférieures aux niveaux de la norme Euro 6b (y compris dans le cas du véhicule Euro 5 équipé en seconde monte).
  • Ainsi, comparé à l'essence, le GPL émet :
. 18% de CO2 en moins en moyenne. L'arrivée en 2016 de bioGPL permettra d'améliorer sensiblement cette valeur.
. Dix fois moins de particules.
. Jusqu'à 97% de moins de CO : les émissions de CO sont à environ 63 mg/km alors que la norme est à 1000 mg/km.
. des NOx et HC en quantité équivalente mais dont les valeurs sont très inférieures à la norme. (A noter que la Commission européenne a décidé d'autoriser les véhicules diesel à émettre lors du test RDE 2,1 fois plus de particules et NOx que la norme Euro 6 en vigueur.)


Véhicule GPL Euro 5
Alfa Romeo Mito
65 000 km
Equipé au GPL en seconde monte
En % par rapport à la norme
Véhicule GPL Euro 6
Fiat 500L
6 300 km

En % par rapport à la norme





Comment lire ces graphiques ?
Les valeurs maximales de la norme Euro6b sont représentées en 1.
Les émissions représentées :
- à l'intérieur de la surface verte sont inférieures à la norme ;
- à l'extérieur de la surface sont supérieures à la norme.
Exemple - Graphique Alfa Romeo Mito - en mode essence,le véhicule émet 1,5 fois la norme de CO fixée par Euro6b.

Découvrez l'ensemble des résultats des tests d'émissions en condition réelles de circulation:

  • Les véhicules GPL ne sont pas soumis aux restrictions de circulation mises en place en cas de pollution dans les grandes agglomérations.
  • La combustion du GPL carburant ne laisse pas de calamine : le moteur ne s'encrasse pas, au bénéfice de la longévité de la mécanique.
  • Le confort de conduite est amélioré grâce à la souplesse du moteur et à la diminution du bruit.


GPL : une solution disponible

En France, une station-service sur 7 permet de s'approvisionner en GPL.

Les capacités d'approvisionnement et de distribution du GPL carburant permettent de fournir un parc automobile 10 fois supérieur à ce qu'il est aujourd'hui sans déséquilibrer les marchés. Les analystes font le constat que le GPL est dans une phase de surproduction et que ce surplus devrait augmenter, en raison des efforts d'efficacité énergétique dans les pays développés ainsi que de l'afflux de GPL provenant des extractions de gaz de schistes.

En 2010, si le GPL a représenté 3 % de part de marché des nouveaux véhicules, la part totale des véhicules à énergie alternative dans le parc global français représente toujours moins de 1 %.

Un usage plus important du GPL carburant pourrait contribuer de manière significative à la diversification des ressources énergétiques et des sources d'approvisionnement qui sont pour l'Europe, principalement le Royaume Uni, la Norvège et l'Algérie.

En savoir plus

Consulter les chiffres-clés

Cfbp